Les travaux menés dans le cadre de ce thème étudient la relation entre la structure multicouche dans le signal acoustique-articulatoire et dans les représentations linguistiques. De nombreux types de variations phonétiques sont reliés à différents niveaux de la structure prosodique, du segment et de la syllabe à la phrase intonationnelle. Nous nous concentrons ici sur trois aspects spécifiques : la complexité syllabique, le timing et l’intelligibilité. Nous abordons les questions suivantes : 

1. Quels facteurs linguistiques, outre les facteurs phonologiques (complexité syllabique et proéminence prosodique), contribuent à la diversité typologique phonotactique ?

2. Dans quelle mesure la synchronisation des effets à longue distance aide-t-elle la planification et le traitement de la parole ?

3. Dans quelle mesure les différences entre les systèmes phonologiques interagissent-elles avec la capacité de récupérer des informations linguistiques dans des conditions inintelligibles ? 

Laboratoire de rattachement : LPP (https://lpp.in2p3.fr/) ou LLF (http://www.llf.cnrs.fr/) 

Contacts : Ioana Chitoran (CLILLAC-ARP) & Martine Adda-Decker (LPP)