Research context: LABEX EFL, Axe 3: Extended Grammars, dir. Émilie Aussant (emilie.aussant@univ-paris-diderot.fr) 

Description du poste : L’étude de la linguistique missionnaire a longtemp été marginale au sein de l’histoire de la linguistique. Cette situation change progressivement depuis 1990, avec l’organisation de conférences internationales (Paris, Berlin et, plus tard, les conférences OsProMil). Des progrès considérables ont été accomplis. Un certain nombre d’études ont porté sur les langues les plus couramment utilisées en Amérique latine (Nahuatl, Guarani, Quechua, Aymara), mais un grand nombre de langues appartenant à des familles plus petites ou isolées sont également prises en compte dans des travaux récents. Les sources missionnaires de l’Asie de l’Est, écrites en espagnol, portugais, latin et français, restent, elles, sous-étudiées. Ce manque d’intérêt est difficile à expliquer dans la mesure où les documents décrivant le chinois, le vietnamien et le japonais ont gagné les cercles académiques européens dès le début du 17e siècle. Les travaux relatifs au japonais, qui précèdent ceux relatifs au chinois et au vietnamien, ont été rédigés par des membres d’ordres religieux différents (jésuites, dominicains, franciscains), qui recouraient à des métalangues différentes (portugais, latin, espagnol). Après l’expulsion du Japon, au début du 17e siècle, des missionnaires et des Japonais convertis, les études relatives au japonais se sont poursuivies hors du pays. Une grammaire du japonais écrite en portugais (composée par le jésuite João Rodrigues en 1620) fut imprimée à Macao ; un dictionnaire japonais-espagnol (composé par un dominicain anonyme en 1630) fut imprimé à Manille ; une grammaire écrite par un franciscain (Oyanguren de Santa Inés, 1738) fut imprimée à Mexico et un dictionnaire, une grammaire ainsi qu’une doctrine chrétienne, composés par le dominicain espagnol Diego Collado, furent imprimés à Rome en 1632. L’étude détaillée des travaux de Diego Collado manque toujours. Ce projet de recherche doctorale vise à combler cette lacune majeure. 

La thèse de doctorat traitera les thématiques suivantes : (1) contextualisation des travaux de Collado et circulation des savoirs dans l’Europe prémoderne ; (2) analyse linguistique et lexicographique des travaux de Collado ; (3) étude (a) du manuscrit Arte de lengua Iapona por las ocho partes de la Oracion (“Grammar of the Japanese Language According to the Eight Parts of Speech”; the British Library, Sloane Ms. 3459 and Biblioteca Apostolica Vaticana (Borg. lat. 771), 75 pages) qui précède l’Ars grammaticæ Iaponicæ lingvæ rédigé par Collado, et (b) de la version autographe du Vocabulario de la Lengua Japona (Biblioteca Apostolica Vaticana, Borg. cin. 501). La thèse, qui s’inscrit dans le cadre général de l’histoire de la description des langues, analysera la façon dont Collado a abordé et décrit la langue japonaise, ainsi que les stratégies auxquelles il a recouru pour faire dialoguer les données de la langue japonaise avec le cadre descriptif gréco-latin, illustrant, à sa façon, le phénomène des “grammaires étendues”.

References/Références:

Anonymous. 1998[1603–1604]. Evolabon nippo jisho (Vocabvlario da Lingoa de IAPAM com a declaracao em Portugues), feito por algvns padres, e irmaos da companhia de IESV. Com licenca do ordinario, & superiores em Nangasaqui no Collegio de Iapam da Companhia de IESVS. Osaka: Naruo Maeda Seibundo. 

Collado, Diego. 1632a. Ars Grammatica Iaponica Lingva. In gratiam et adivtorivm eorum, qui praedicando Euangelij causa ad Iaponia Regnum se voluerint conferre. Composita, & Sacra de Propaganda Fide Congregationi dicata a Fr. Didaco Collado Ordinis Pradicatorum per aliquot annos in pradicto Regno Fidei Catolica propagationis Ministro. Roma: Typis & impensis Sac. Congr. de Propag. Fide. 

Collado, Diego. 1632b. Dictionarium sive Thesauri Linguae Iaponicae Compendium compositum, & sacrae propaganda fide congregationi dicatum a fratre Didaco Collado ord. Praedicatorum.. Roma: Typis & impensis Sac. Congr. de Propag. Fide.   

Collado, Diego. 1632c. Niffon no Cotobani yo confesion, vo mosu yodai to mata confesor yori goxensa cu… Modus confitendi et examinandi poenitentem Iaponensem, formula suamet lengua Iaponica. Auctore fr. Didaco Collado … Romae: Typis & impensis Sac. Congreg. De Prop. Fide. 

Rodriguez, Ioao. 1604–1608. Arte da lingoa de Iapam composta pello Padre – Portugues da Copanhia de IESV diuidida em tres livros. Nangasaqui: no Collegio de Iapao da Companhia  de IESV. Facsimile edition: Tadao Doi, ed. 1976[1604–1608]. Tokyo: Bensheisha. 

Rodrigvez, Ioam. 1620. Arte Breve da Lingoa Iapoa tirada da Arte Grande da mesma lingoa, pera os que comecam a aprender os primeiros principios della. Pello Padre – da Companhia de Iesv Portugues do Bispado de Lamego. Diuidida em tres Livros. Amacao: no Collegio da Madre de Deos da Companhia de Iesv. 

Zwartjes, Otto. 2010. Melchor Oyanguren de Santa Ines. Arte de la lengua japona (1738), Tagalysmo elucidado (1742) y “Arte sinico, o mandarin (1742). Estudio a cargo de Otto Zwartjes. 3 vols. Madrid: Agencia Espanola de Cooperacion Internacional para el Desarrollo.

Qualifications requises : 
Les candidat-e-s doivent être titulaires d’un Master de linguistique avant le début du contrat. Une connaissance de base du latin, de l’espagnol, du japonais et du contexte historique de la linguistique missionnaire en Asie de l’Est est requise. 

Contexte de la recherche : LABEX EFL, Axe 3: Grammaires Étendues (dir. Émilie Aussant)

Contexte institutionnel : 
Université de Paris/Université Paris Diderot, Laboratoire d’Histoire des Théories Linguistiques (UMR7597: http://htl.linguist.univ-paris-diderot.fr). Le projet sera encadré par Otto Zwartjes.

Contacts : 

Émilie Aussant (emilie.aussant@univ-paris-diderot.fr)
Otto Zwartjes (Otto.Zwartjes@univ-paris-diderot.fr)