Responsables : Stefano Manfredi, Nicolas Quint 

L’un des principaux problèmes dans la typologisation des structures syntaxiques sur la base de données (semi)spontanés est représenté par l’haut degré de variation individuelle affectant telles structures. Cela est particulièrement vrai pour les langues créoles dont les structures syntaxiques sont affectées pas différents processus de variation tels que l’interférence des langues du substrat/adstrat, le contact avec la langue lexificatrice ainsi que de la variation interne. Cette opération de recherche vise donc à intégrer l’analyse de la variation syntaxique dans les langues créoles avec la typologisation de différentes structures syntaxiques  ainsi que à catégoriser les valeurs sémantiques et les sources de grammaticalisation des conjonctions de subordination et coordination.