Responsables : Alexandre François, Lameen Souag, Martine Vanhove

Ce projet se situe à la croisée de la typologie lexicale synchronique et de l’étude diachronique du changement sémantique. Il vise à examiner plusieurs domaines sémantiques dont l’organisation à travers les langues doit encore être cartographiée en détail, sous l’angle du changement historique. Pour atteindre cet objectif, nous étudierons les variations du lexique entre différentes langues, faisant apparaître des configurations récurrentes. Nous nous concentrerons sur un nombre limité de domaines sémantiques (mouvement, impact et manipulation, cognition), en utilisant des bases de données lexicales existantes, et en en créant une spécifiquement pour cette recherche. Comprendre la dynamique de la typologie lexicale est essentiel non seulement pour expliquer la stabilité des universaux statistiques, mais plus largement pour éclairer l’un des problèmes les plus épineux de la linguistique historique : la reconstruction sémantique.