Domaines de spécialisation : morphologie, sémantique lexicale, modélisation statistique, linguistique expérimentale, linguistique computationnelle

Description:

Le Labex EFL (Empirical Foundations of Linguistics, http://www.labex-efl.org/) recrute un ou une chercheure postdoctorale en morphologie quantitative pour une durée de 12 mois à temps plein, éventuellement renouvelable 12 mois selon les résultats obtenus. Le poste est financé par l’Axe « Grammaire expérimentale dans une perspective comparée » (Axe 2) du Labex EFL. Le profil idéal conjugue une expertise linguistique en morphologie et/ou sémantique lexicale et des compétences avancées en modélisation statistique, en apprentissage machine et/ou linguistique expérimentale. Toutefois, les candidatures montrant une expertise dans l’un de ces deux domaines généraux seront considérées avec attention.

La personne recrutée travaillera dans le cadre de l’opération Morph3 intitulée The many to many nature of lexeme formation, plus précisément sur la notion de concurrence morphologique. Les phénomènes actuellement étudiés dans l’opération Morph3, et qui pourraient faire l’objet du projet postdoctoral, incluent la concurrence entre procédés morphologiques (flexion ou dérivation) et le marquage explicite ou non des extensions de sens. Les langues d’étude sont à définir en fonction des compétences de la personne recrutée.

Le poste ne comporte aucune responsabilité d’enseignement. En revanche, la participation aux activités scientifiques du laboratoire (ex. séminaires) est attendue. La connaissance du français est un atout, mais n’est pas obligatoire.

Environnement de recherche :

La personne recrutée sera affiliée au Laboratoire de Linguistique Formelle (LLF http://www.llf.cnrs.fr/) et mènera ses recherches au sein du laboratoire, situé dans le 13ème arrondissement de Paris. Le LLF est un laboratoire interdisciplinaire, associé à l’UFR de Linguistique de l’Université Paris Diderot (https://www.univ-paris-diderot.fr/), qui rassemble des chercheur.e.s en linguistique informatique, expérimentale, théorique et descriptive. Le laboratoire possède une salle d’expériences avec équipement expérimental (eyetracker, lunettes SMI, EEG portable…) et dispose d’une infrastructure de calcul pour l’apprentissage machine. Les recherches pourront bénéficier du soutien d’une équipe d’ingénieur.e.s spécialisés en ressources linguistique, expérimentation et informatique.

Date de prise de fonctions et salaire :

La date de prise de fonctions est prévue au 1er octobre 2019. Le ou la candidate doit avoir soutenu et déposé sa thèse de doctorat avant la prise de fonctions. Le salaire du poste est de 26.000 euros net par an.

Dossier de candidature : Le ou la candidate est priée d’envoyer :

– un cv incluant une liste de publications,

– la description d’un projet de recherche à réaliser pendant le contrat (max 4 pages),

– un site web où les publications peuvent être consultées,

– le nom de 3 référents.

L’ensemble du dossier de candidature devra être envoyé dans un même courriel avant le 15 mai 2019 aux deux adresses mails indiquées ci-dessous. Les entretiens auront lieu (au besoin par visioconférence) début juin.

Date limite pour la candidature : 15 mai 2019

Contacts : Lucie Barque et Olivier Bonami

Adresses mails pour les dossiers/questions : olivier.bonami@linguist.univ-paris-diderot.fr / lucie.barque@univ-paris13.fr