Cette opération vise à concevoir des méthodes innovantes pour l’analyse syntaxique profonde (essentiellement les variantes des grammaires d’arbres adjoints lexicalisées LTAG) à partir de méthodes d’optimisation combinatoire pour pallier le problème de la complexité en temps qui empêche l’adoption de ces formalismes.