En traitement automatique des langues, la détection automatique du trait animé/inanimé s’avère utile pour différentes tâches, qu’elles soient sémantiques (résolution de coréférence) ou purement syntaxique (analyse syntaxique automatique). Cette opération vise à construire un système de repérage automatique des animés pour le français.