Dates de début – fin : 2011-2019

 

Résumé: 

L’acquisition de l’ordre de mots de la langue maternelle constitue une étape importante dans le développement langagier de l’enfant. Néanmoins, il existe actuellement peu d’études sur la façon dont les bases de cette connaissance se constituent chez le jeune enfant. L’objectif de cette opération est de comprendre comment l’ordre des mots se met en place pendant les étapes précoces de l’acquisition du langage. Le projet portera sur (i) l’ordre des mots dans les phrases déclaratives (i. e., l’ordre relatif du V(erbe) et de l’O(bject)), (ii) l’ordre des mots interrogatifs et du verbe dans les questions et sur (iii) le développement des clivées. Comme les propriétés grammaticales associées à l’ordre des mots varient systématiquement dans les langues, nous adopterons une approche translinguistique. Ainsi, nous explorerons le parcours de développement de ces acquisitions et les mécanismes sous-jacents associés, dans des langues typologiquement différentes.

Résultats obtenus :

Nous avons observé que les nourrissons connaissent l’ordre des mots de base de leur(s) langue(s) maternelle(s) dès que 8 mois. Ils reconnaissent notamment la position relative des mots de fonction et des mots de contenu, et ils s’appuient sur la fréquence des mots pour établir ces deux classes lexicales. Nous avons également trouvé que les différentes structures clivées n’émergent pas toutes au même moment dans le développement, et que les enfants ne les utilisent pas avec la même fréquence. En portugais européen, p. ex., les clivées de type ‘é que’ et les clivées standard apparaissent plus tôt et sont plus fréquemment utilisées que les pseudo-clivées. De plus, il existe des asymétries entre les clivées de sujet et les clivées d’objet – ces dernières sont plus souvent utilisées dans la production spontanée aussi ben que dans le production élicitée.